Qui suis-je ?

269 est à l’origine le matricule d’un veau sauvé de l’abattoir. De ce numéro est né 269 Life, un mouvement international majeur dans l’histoire de la lutte pour les droits des animaux, qui s’est fait connaître pour ses actions chocs. L’association 269 Life France milite pour la reconnaissance des intérêts fondamentaux de tous les êtres sensibles, sans discrimination arbitraire. Elle entend tout particulièrement dénoncer le meurtre prémédité et organisé en dehors d’une situation de survie ou de légitime défense.

Les animaux des autres espèces ne sont pas des numéros sans visage, ils existent en première personne. Ils ne sont pas « du » poulet, « du » cochon ou « du » poisson mais chacun d’entre eux est un être unique ayant des intérêts propres. Mépriser volontairement et sans nécessité les intérêts fondamentaux des autres sous prétexte qu’ils sont d’une autre espèce ne peut être justifié moralement. Le rejet de la discrimination par l’espèce (spécisme) et un impératif, au même titre que le rejet du racisme ou du sexisme.
Le respect de l’animal s’incarne dans la volonté de construire une société végane, notamment débarrassée de l’industrie du meurtre prémédité et du commerce d’organes.

Une philosophie et un mode de vie : le véganisme !​

Parce que tous les individus conscients et sensibles partagent des intérêts fondamentaux, le collectif citoyen 269 Life s’oppose à la discrimination par l’espèce (spécisme) dont sont victimes les animaux non humains, considérés comme de simples ressources à disposition des caprices humains. Négliger volontairement et sans nécessité les intérêts fondamentaux des autres sous prétexte qu’ils ne font pas partie de la communauté (ici d’espèce) à laquelle on revendique une appartenance ne peut être justifié moralement.

Parce que la consommation de produits animaux n’est pas une question de santé, de survie, de subsistance ou d’auto-défense, mais simplement d’habitude, de tradition, de commodité et de goût, 269 Life reconnaît la nécessité morale de ne pas soutenir l’élevage, l’exploitation, la marchandisation et le génocide programmé et organisé des non-humains. Emancipons-nous des modes de pensée anthropocentriques, spécistes et carnistes hérités d’une longue tradition de pensée que nous savons aujourd’hui périmée.

Agissons pour un monde plus respectueux et une meilleure répartition des ressources, c’est à dire pour des animaux non humains libres et indépendants et une agriculture végane, en tant que réponse la plus pertinente face à la destruction des écosystèmes et aux enjeux planétaires auxquels est confrontée l’humanité.

Que faire pour vivre sans cautionner le massacre des animaux élevé au rang de norme dans la société ?
Tout simplement en devenant VEGANE petit à petit, à la place de continuer à payer les futures inséminations d’animaux esclaves et leur génocide.

Vous allez découvrir et apprécier une alimentation végétalienne (sans viande, poissons, œufs, lait ou miel), ​
vous tourner vers des produits non testés sur les animaux (cosmétiques, ménagers),
profiter de mobilier, vêtements et accessoires ne contenant ni fourrure, laine, plumes, soie, ou cuir.
Vos loisirs ne se feront plus au détriment des animaux (chasse, pêche, zoos, cirques avec animaux, corrida…).​

Ce changement de façon de vivre vous surprendra, d’une part par le bien-être que vous éprouverez d’être en accord avec vous même,
mais également par sa simplicité à mettre en œuvre au quotidien, en changeant vos habitudes à votre rythme.

Vous trouverez pour vous y aider des réponses à vos questions, liens pratiques et shopping dans les pages « VEGAN en pratique ».
Et n’hésitez pas à nous contacter si besoin dans la rubrique « Et vous ?! »

Quelques exemples de nos actions les plus marquantes